Une fée dans les étoiles!

Partage de découvertes mode, bons plans, agendas et moments pétillants, le tout au féminin.


5 Commentaires

3,2,1…

C’est parti!

… Parti quoi?

robe Lanvin pour H&M

robes Lanvin pour H&M

Pendant vos péripéties de réveillon, celui qui aura croisé le plus de filles trop originales sa race portant une des robes Lanvin pour H&M aura gagné!

Gagné quoi? Bah, attendez, je vais voir combien coûte un lance-flammes, ça devrait faire l’affaire je pense *Vous croyez que ça marche? Si on en brûle une, elles brûlent toutes?*

 


6 Commentaires

Friend-hell-ship?

Source: lets-run-away

Depuis quelques temps et ce, finalement depuis des années, je me pose quelques questions concernant les limites de l’amitié. En effet, je vous avoue que quelques fois, il est difficile de trouver où poser ces fameuses limites, car, ne nous voilons pas la face, il n’y a pas que la rencontre du grand amour dans les Disney qui est édulcorée…

Donc non, ne commençons pas par penser que l’amitié n’a pas de limite ou qu’elle implique une quasi dévotion à l’autre quel que soit l’écart. En tous cas pour ma part, ça ne fait pas partie de mon monde. Car il y a toujours ce moment où vous réalisez qu’une amitié, qu’une compréhension de l’autre, peut vous bouffer ou vous dévaloriser. Quid alors? Bien que vous puissiez comprendre les comportements d’autrui car vous connaissez fort bien cette personne, que ça puisse expliquer bien des attitudes ou éviter pas mal de jugements hâtifs, jusqu’où peut aller cette compréhension? Doit-on accepter tout de l’autre sous prétexte que tout s’explique? Y-a-t-il un moment où il faut savoir dire stop? Comment repérer un tel moment? Bref, quand est-ce que le fameux argument "il/elle est comme ça" s’épuise-t-il?

Car même si explications et compréhension sont présents, cela n’implique en rien un pardon. Le "il/elle est comme ça" peut faire très mal. Parce que l’amitié, c’est aussi se faire un peu mal. Un petit peu par-ci, un petit peu par-là, des fois ça fait du bien, des fois c’est juste mauvais. Où est la juste mesure quand celle-ci fait mal (j’entends par là un mal complètement inutile et gratuit induit par un comportement explicable… Vous me suivez? J’ai l’impression d’expliquer des maths là…)? Si l’amitié devient quelque chose de destructeur ou de dévalorisant, ne vaut-il pas mieux décider de s’éloigner? Ou doit-on rester présent? Présent pour quelqu’un qui n’est sans doute pas bien dans sa peau et qui ne réalise peut-être pas le mal qu’il ou elle fait. Quand faut-il se retirer pour ne pas y perdre ses propres plumes? La compréhension doit-elle se transformer en empathie totale? C’EST QUAND QU’ON CRIE NOUS???

Pour ma part, j’ai décidé d’arrêter de me laisser emporter dans des tourbillons de tourments qui ne sont pas les miens. Si je ne trouve pas de solutions afin d’alléger un poids que je pourrais porter et qui n’est pas le mien, je m’éloigne. Avec le temps, j’ai appris à donner une priorité sur mon entourage: il doit me faire du bien, pas me détruire, me faire régresser ou m’enfoncer gratuitement. J’avoue, c’est une solution quelque peu radicale, mais jusqu’à maintenant, je ne l’ai jamais regrettée.

Car il me semble qu’une relation, quel qu’elle soit, doit avant tout avoir l’avantage d’épanouir tout un chacun non? Si échanges il y a, bien qu’ils puissent être ponctués de mauvais moments car nous sommes tous humains, ceux-ci doivent majoritairement être bénéfiques. Encore là, où sont les limites du "côté sombre de l’humain"?

Je crois (et là ça n’implique que moi) que quand l’on en vient à ne plus voir que ce "côté sombre", ces limites sont atteintes. Quand on reçoit plus de mal que de bien malgré plusieurs essais aussi polis qu’infructueux *fais gaffe/ j’aime pas quand/ ne recommence plus/…*, quand on se sent plus mal que bien et quand on se sent plus dévalorisé qu’épanoui, il est l’heure de brandir le signal d’alerte finale. Le mal est fait et si aucune réparation n’est possible, si aucun pourparler ne fonctionne, il est grand temps de déménager son gros cul de guimauve avant qu’il ne se transforme en Dark Vador asthmatique à son tour non?

 


2 Commentaires

Ho Ho Ho!

D.R.: Unknown

Ouais, c’est la merde, tu t’es encore fait avoir, t’as eu plein de trucs urgents de dernière minute à régler, ta voiture coincée dans la neige, un week-end pendant lequel t’as pas pu bouger comme tu le voulais, bref, t’es encore à la bourre pour tes achats de Noël. Chaque année, tu montes des plans parfaits pour être dans les temps et chaque année, tu cours jusqu’au dernier moment. Marre quoi.

Alors bon, je vais compiler ici les idées qui me viennent en tête pour que mini-liégeois(e) arrive à atteindre sa cible plus vite:

- LINGERIE:

  • Chez Armada où Sarah propose une large gamme de lingerie féminine ET masculine. Parmi les marques vendues, on retrouvera Marlies Dekkers ou encore la Fille d’O.

Sarah ouvrira exceptionnellement ses portes mercredi et jeudi jusque 20h donc t’as encore le temps d’y courir après le boulot et Sarah a toujours le sourire.

11, rue de la Casquette

4020  Liège

- VETEMENTS, ACCESSOIRES, et autres idées cadeaux originales:

  • Anthracite & Cardamome vous accueillera dans un lieu calme et regorgeant de petits trésors originaux. On y retrouvera notamment Monsieur Bul, Céline Pinckers, ou encore les bijoux d’Ooh Darling. Une véritable caverne d’Ali Baba.

Rue des célestines 15,
4000 Liège (Le Carré).

  • Matrioshka, ambiance boudoir assurée. Le calme et les bons conseils de Catherine et sa maman sont toujours les bienvenus en situation de crise extrême *je te rappelle que t’as un peu moins de 72h ouais*. Puis tu la gardes sous le coude pour un accessoire spécial pour ton nouvel an par exemple. Parmi ce qu’elle propose se trouvent notamment Les Néréïdes (rarement vendus sur Liège ceux-là), les Cakes de Bertrand ou encore Maje.

rue de la Casquette, 10

4000      Liège

  • Cerise Noire: Mon éternelle… Et là, c’est encore mieux, t’as qu’à faire clic clic de chez toi le luc vissé dans ton divan moelleux en attendant que ton chocolat chaud refroidisse un peu. Vous aurez droit à un service irréprochable et des articles de qualités impossible ou difficilement "trouvables" ailleurs. Ici aussi vous trouverez des accessoires Ooh Darling mais aussi Lina Poum, Under Pressure, ..

- JE SUIS BELLE, TU ES BELLE, NOUS SOMMES BEAUX:

  • Censuré: Qui propose des après-midi Girly où on chouchoutte ta madame ou ta fille, ou ta maîtresse ou les trois mais pas en même temps *pffff, faut tout leur dire à ceux-là*. Tu peux aussi offrir des cours d’auto-maquillage si t’en as marre que fifille en pleine crise d’ado se tartine sans aucun respect ni retenue avec tes produits Chanel.

Blvd. D’Avroy 282 à 4000 Liège.

04/ 252. 99. 79.


- DIFFERENT MAIS COMME ON AIME:

  • Lychees. Une toute petite boutique pleine de petites choses provenant de l’étranger (principalement l’Asie). Vous y trouverez aussi beaucoup d’accessoires déco très élégants, de la vaisselle, des carillons, du thé…

rue Soeurs-de-Hasque, n°8b à 4000  Liège.

  • Pois de Senteur: Magasin enchanteur qui sévit depuis de nombreuses années. Accessoires déco, bijoux originaux, accessoires pour la cuisine ou encore le jardin, vous y trouverez aussi un large choix de chez Pylones ou les boites de 100drine. Un peu l’endroit qui sauve l’homme qui a tiré une femme comme cacahuette et qui ne veut pas lui acheter un parfum à 3 sous ou un bijou qui s’oxydera dans les 10 minutes. Là il trouvera de l’utile esthétique à des prix cacahuettes. Quelques exemples: un porte-cartes, un joli thermo, une guirlande décorative, un porte-clés, etc.

rue Saint Adalbert n°9b à 4000 Liège (Carré).

- QUAND TU VAS CHEZ LES GENS OU QUE TU RECOIS:

  • Scylla: Tu vas chez la jolie demoiselle chercher fleurettes. D’abord, elle est vraiment très sympa (ouais, j’adore l’argument…). Puis surtout, elle va se dépatouiller pour te faire ce qu’il te faut. Mais vraiment quoi. Donc si tu t’y prends à l’avance, elle va te faire un beau montage, un splendide bouquet pour Grand-Mère Truc Nuche qui organise toujours des repas gargantuesques. Tu peux aussi demander de quoi décorer ta table. Sandrine -c’est son nom voui voui-  livre aussi mais faut pas non plus que t’habites à 100 km et que tu l’exiges dans la minute. Et en fait, Sandrine, parce qu’elle a l’esprit Nowel à fond les ballons, elle t’offre 10% de réduc si tu viens chez elle entre maintenant et le 1er janvier inclus. Faut juste que tu lui donnes le code "ho ho ho!" en prenant un air de Père Noël convaincu *l’intonation est importante sinon pas de réduc!*

Pic by Sandrine/ Scylla

Blvd de la Constitution n°6 à 4020 Liège (St Pholien)

Horaires spéciaux pour toi qu’est à la bourre:

24 décembre: 10h-20h

25 décembre: 10h-18h

31 décembre: 10h-21h

1er janvier: 10h-18h

Tu cliques sur son nom et t’arrives sur son site si t’es plus exigeant mon grand, elle a plein d’infos et de photos pour toi!


  • So Cup: Genre que t’as complètement pas d’idée pour le dessert que t’avais promis d’apporter. C’est la foire, tu cours encore pour les cadeaux, t’as pas le temps de tremper tes mains dans du beurre et de la farine mais en même temps, la bûche de Noël, ça fait des années que t’en as et ça te gave, tu veux un truc plus spécial. Tu veux être la personne qu’on remarque parce que tu sais penser différemment *bein quoi? Noël c’est pas non plus la fête de la vierge Marie hein, rien n’empêche de renforcer son capital séduction "Je suis belle ET j’ai un cerveau"… Puis tu peux reprendre l’idée pour le nouvel an aussi*. Bein c’est simple, tu vas dans le temple du bidou original et par la même occasion tu en prends plein les mirettes tellement c’est joli. T’as le choix entre des saveurs telles que spéculoos, violette (miam miam), chocolat (slurp), beurre de cacahuettes (tue sa race celui-là), Barbe à papa and many more (avec évidemment un spécial Nowel).

Pic from So Cup.

Rue des Clarisses n°28 à 4000 Liège (en face de l’Athénée Liège 1).

04/223.79.99 (des fois c’est mieux de passer commande).

Bon, voilà, je vais poster cet article et 10 minutes après je réaliserai que j’aurai pu encore en mettre plein d’autres adresses mais toutes les bonnes choses ont une fin. Je vous ai fait un parcours du combattant qui vous permet d’aller partout à pieds sans risquer un épuisement avant le 24. Parce que faire une wishlist alors que je sais que vous êtes déjà tous sur les nerfs, je trouve ça nullos et assez égocentrique.

Sur ce, je vous souhaite des bonnes fêtes les gens!


18 Commentaires

Censure-moi!

Ma caille – ou le mec de ma caille qui sait pas quoi lui offrir pour la Nowel-, je t’ai trouvé un truc de fous que tu vas A-DO-RER. Si t’en as un peu marre de ramasser tes doigts gelés tous les 10 mètres, que t’en as par dessus ton brushing plein d’électricité statique de cirer tes pompes comme une folle pour rattraper la belle écume de sel qui s’y est logée et puis surtout, que ça te rend complètement barge que ton homme se marre en lâchant un horrible "n’importe quoi!" quand t’essaies de lui faire comprendre que oui, les femmes ont les pieds et les mains froids parce qu’elles ont une moins bonne circulation sanguine que les spécimens à quequette… Bein tu vas faire ce que je te dis…

Tu vas laisser tomber tous ses malheurs qui font de toi une Cendrillon en mode "souillon". Princesse Sarah, ouais, ça va, mais pas tout le temps hein. Parce que Princesse Sarah, bein, comme Cendrillon, c’est une princesse quoi. Donc là tu mets l’autre boniche pleurnicharde en sourdine *puis aussi, elle commence à faire chier tout le monde y compris ton chien alors… TA GUEULE SARAH!* et tu prends la partie "Princesse" de ton cerveau. Nan nan, pas celle qui croit au Prince Charmant *celle-là, tu l’achèves au cocktail molotov, je dis ça pour ton bien ma belle* mais bien celle qui fait chier parce qu’elle ne sait pas quel vernis ira avec sa robe haute couture, ouais, la connasse qui s’aime quoi. Tu la prends en poche et tu me suis…

Tu me suis parce que samedi, j’ai tenté la double innovation pour vous *bon ok, et un ptit peu pour moi mais je veux que vous pesiez le sacrifice siouplaît, je tra-vaille à votre service moi!*. En errant sur le Livre des Visages, j’avais vu un lien sur un évènement et je me suis inscrite, grosse curieuse que je suis. Après m’être faite traiter les tifs par les dévouées élèves d’une des écoles dans lesquelles je bosse, j’avais envie d’un vrai service et là, un coiffeur dont j’avais déjà beaucoup entendu parlé proposait une après-midi Girly. Bah, bein voilà, c’est ce qu’il me fallait pour me décider à aller découvrir ce fameux magicien des tifs.

Pic by kiwikoo/ Censuré Liège.

Je suis donc arrivée chez Censuré samedi vers 12h45 et suis rapidement passée à la station de toilettage partie "tu pousses et ça mousse". Déjà là, le mec qui m’a l’air très sympa me demande de lever les jambes *comme si j’allais travailler mes abdos dans un salon de coiffure, il rêve lui* pour laisser venir la partie inférieure du trône dans lequel je m’enfonce avec la délicatesse d’un marshmallow sur ton palais (pas sur le mien, j’aime pas ça).

Après s’être assuré au moins 3 fois de mon confort, il regarde mes cheveux. J’ai à peine le temps de lui expliquer que mon chat aime venir tout chiffonner à chaque réveil qu’il me sort un diagnostique aussi précis que celui d’un chirurgien: racines grasses, pointes sèches, faut réhydrater. Ha bein vas-y, réhydrate chéwi! Puis je lève les yeux déjà plissés à l’avance parce que je sens que je vais encore me choper le sale spot qui me suit au-dessus de tous les bacs de lavage de tifs de la ville et là, ô miracle, les spots sont bien mis! Toute la ligne de spots (donc idem pour mes voisins) se situe au-delà du champ de vision de ma pupille! La fête! Je ne sais pas si ça a été un choix réfléchi mais je vous avoue que c’est la première fois de toute ma vie où j’ai pu profiter d’un shampoing sans me brûler les yeux comme si Djizoüs allait ré-apparaître.

L’espèce d’ange du shampoing termine par un massage crânien qui ramollirait n’importe quel tueur en série. Ca y est, on n’a pas encore passé la première demi-heure et je ne veux plus m’en aller…

Je me retrouve ensuite dans la partie "coupe-brushing". Après un démêlage de cheveux sans que je ne sente aucune douleur*me les faut pour tous les matins en fait ceux-là*, le maître des lieux, Christophe, arrive tout sourire et m’écoute attentivement pour ensuite me proposer une nouvelle coupe qui garde mes longueurs et aère le visage. Parfait, ce que je veux quoi. Rapide et sûr de lui, il coupe et sèche pour terminer avec une petite touche originale qui rend le résultat très romantique, et surtout, qui n’est pas difficile à reproduire toute seule une fois chez moi * et ça, j’aime bien*. Le summum: je n’ai pas un casque de cosmonaute, je ressemble à moi, pas à une Drôle de Dame.

Pour la deuxième étape, je passe dans une petite pièce coquettement aménagée où Christelle, maquilleuse professionnelle formée chez Annick Cayot (une des deux seules écoles professionnelles de maquillage en Wallonie) m’accueille aussi avec un sourire des plus agréables. Elle regarde mes couleurs, ma manière de m’habiller, examine la colorometrie et me propose un maquillage de soir ou un maquillage plus léger. Je lui indique des couleurs que je n’avais jamais osé essayer et qui pouvaient m’aller et lui demande de ne pas trop charger, ce qu’elle fait à merveille. Ca va, je ne ressemble pas du tout à un camion volé et puis on vient de me proposer une coupe de champ’ et une part de gâteau au chocolat *Satan est beau, alcoolisé et au chocolat noir, j’en suis certaine*. Là, je m’installe un moment pour goûter aux délicieux macarons *ouais, superposition gâteau au chocolat noir et macarons: ho yeaaaaaah!*.

Plus sérieusement, Christelle a su respecter ma personnalité sans avoir beaucoup de temps pour me parler auparavant. Pour moi, du vrai professionnalisme, c’est ça, et pas quelqu’un qui vous transforme en Dita Von Teese alors que vous êtes plutôt Cameron Diaz ou encore Kirsten Dunst.

Pic by kiwikoo/ Censuré Liège.

Ensuite, je passe à la troisième étape: la pose de vernis. Une autre jeune fille toujours très souriante m’accueille et me propose de choisir parmi un large éventail de couleur. Elle s’applique et moi je réalise que j’ai douillé pour un vernis Chanel qui existait chez Mavala, frustration…

Pic by kiwikoo/ Censuré Liège.

Bref, on papotte, c’est sympa et c’est déjà presque sec pour passer à la dernière étape…

Pic by kiwikoo/ Censuré Liège.

La photo histoire que ça ne reste pas un vague souvenir! Perso, vous savez comme j’ai du mal à me mettre devant un objectif. Trop narcissique pour moi que de rester 10 minutes là mais Vitor, l’homme de la situation, est d’une sympathie débordante et d’une grande patience. Il dériderait Chuck Norris sans problème lui. Bref, on en fait plusieurs histoire que ça se mette en place. Ce que j’apprécie vraiment beaucoup, c’est qu’il montre le déroulement des photos au fur-et-à-mesure afin de savoir un peu mieux ce qu’il faut mieux faire.

Finalement, je repars aux alentours de 16-17h, l’après-midi est passée très vite et aurait pu continuer toute la soirée pour moi. J’ai également pu profiter de 2 goody bags loin d’être de la gnognotte. Je ne vous dis pas tout parce qu’il faut vous laisser un peu de surprise aussi mais sachez que je m’attendais un peu à une foule d’échantillons du style "refilage de ce qu’on en a marre de garder". Et en fait, pas du tout. Le goody bag est plutôt une version luxe qui participe amplement à la cerise sur le gâteau pour ce qui est du concept "on chouchoute nos clients et surtout, on ne les prend pas pour des cons". Ouais parce que nous prendre pour des idiots, c’est pas ce qui manque chez certains commerçants.

Histoire de ne pas finir en pyjama le soir avec ma tête de star, j’en ai profité pour utiliser un bon de 10% sortant du goody bag afin de m’empiffrer de délicieux sushis de chez Attrap Sushis – faites péter celui au foie gras et figues, il tue sa race! Les autres aussi! Vive les plateaux variés!- avec une amie devant Alfie. Bein quoi, fallait bien terminer comme j’avais commencé: en fille!

Ce que j’ai donc retenu:

- Un service client irréprochable.

- Un concept complet, bien pensé jusque dans les moindres détails. La photo et les petits cadeaux font perdurer la journée et ça, c’est très sympathique. Trois jours après, je profite encore des belles choses présentes dans le goody bag et je m’amuse à modeler ma nouvelle tête.

- Une bonne équipe, bien formée et qui n’hésite pas à se déplacer à Londres, Rome ou Berlin pour se former aux dernières tendances.

- Un équipement pensé pour le confort du client tant du niveau corporel (bonne assise, ergonomie, etc.) que visuel (une déco admirablement bien finie, ici, on est dans le temple de la fille qui aime le rose et tac).

- Un réel souci du bien-être de l’autre et une équipe qui se relaiera pour répondre à toutes vos questions. Ils nous sortiraient le Karl de derrière les fagots que ça ne m’étonnerait pas.

Maintenant, vous vous tenez bien les gens, parce que j’ai eu cette après-midi Girly pour la modique somme de 85EUR. Ce qui semble cher à cracher d’un coup mais qui, quand on y regarde bien , est finalement un très bon prix si on examine comment chacune a été traitée et surtout, les services proposés.

Si vous voulez être tenue informée des prochaines après-midi Girly, vous pouvez contacter la maîtwess du maquillage, Christelle, via mail à dujardinchristelle@yahoo.fr ou par téléphone au 0477 39 72 14.

Si vous désirez essayer le salon de coiffure et ses mains magiques, Christophe Bellavia et son équipe vous accueillent du mardi au samedi de 9 à 18h Boulevard d’Avroy n°282. Pour prendre un rendez-vous: 04/ 252 99 79.

Moi j’ai déjà repris rendez-vous pour le nouvel an et je compte bien continuer. Mon dieu, que c’est épuisant de vous faire découvrir du bon plan. Je meurs là!

EDIT de la tête de linotte que je suis: Christelle propose aussi des leçons d’auto-maquillage. Vous avez le choix entre du maquillage "normal" et du maquillage "pour occasion". Les prix diffèrent selon que vous êtes seule ou que vous organisez ça en groupe. N’hésitez pas à la contacter pour plus de renseigments!


6 Commentaires

Lundi en musique.

Parce que quand il fait froid comme pour l’instant, un peu de chaud aux oreilles n’est jamais de refus.

Après avoir passé une semaine à couver une grippe qui sortait puis qui revenait sans cesse, j’ai envie de me lancer dans l’esprit de Noël. Pas celui où on s’emmerde à pas quoi savoir offrir – merci les familles pas très grandes, j’ai déjà trouvé l’idéal pour ceux qu’il fallait-, pour moi, l’esprit de Noël, c’est renouveler les guirlandes déco qu’on garde toute l’année mais qu’on ne trouve qu’à Noël, faire péter les bougies partout et surtout, me foutre de la farine jusque dans les trous de nez tellement je me lance dans des biscuits en tous genres. A la différence de l’année passée, j’ai enfin des emporte-pièces en plus! Fini les formes de sapin à la main!

Bonne semaine à tous!

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 313 followers