Une fée dans les étoiles!

De jolies choses pour ton visage d'ange, des bons plans lifestyle. Beaucoup d'amour pour Liège, un peu de vagabondage, énormément d'humour.


Poster un commentaire

Un ptit creux exotique?

Si vous me suivez depuis un moment (ou si vous avez l’oeil TRES affuté), vous avez peut-être remarqué que j’ai la moitié de mes gènes qui viennent d’Asie, plus précisément, du Vietnam. N’ayant clairement pas les moyens de m’y rendre avant… D’avoir gagné à la loterie, la culture culinaire (LA BOUFFE QUOI!) est une des rares choses qui m’aide à m’en rapprocher le plus. J’ai d’ailleurs toujours trouvé qu’un pays pouvait vraiment se traduire à l’étranger grâce à la nourriture. Elle éveille nos sens, le toucher, le goût, les yeux et lorsque ça cuit, des fois même, l’audition. Beaucoup de plats typiques ont souvent une histoire ou même une raison d’être qui explique une culture entière ou pourquoi certains plats sont déclinés différemment selon les régions.

A Liège, nous avons un léger souci avec la variété lorsque l’on parle de restauration. Je ne sais pas pourquoi, mais Liège a tendance à dupliquer à l’infini un seul concept. Un resto asiatique? On en fait 20 et ils offrent tous la même carte. Les burgers marchent? Du coup, 16 endroits – au moins- à burgers fleurissent… Ca reste finalement très basique et il reste peu de place à l’originalité. On a bien quelques restaurants africains et hindous mais que l’on peut compter sur les doigts… D’une seule main.

En ce qui me concerne, je dois dire que pour la restauration asiatique, la variété arrive enfin depuis quelques années. Un ou 2 établissements thaïlandais sont ouverts et le Vietnam commence enfin à se démarquer de « l’Asie en général ». IL ETAIT TEMPS! Ca ne fait jamais que 32 ans au moins que je foule cette terre, on va dire qu’il n’aura fallu que 25-30 ans pour que la pièce tombe n’est-ce pas… Bref, j’étais assez triste de ne voir que les mêmes cartes partout alors que le Vietnam offre tellement plus que du riz ou des nouilles sautées. Certains restaurants sont apparus avec, à leur carte, du Phó (ENFIN) et quelques autres plats typiques mais ça restait discret et il fallait connaître la ville pour les trouver.

Bol & Baguettes/ Pic by kiwikoo.

Mais tout ça vient enfin de changer grâce à Bol & Baguettes qui vient juste d’ouvrir au coeur de la ville. Vous allez me dire qu’il y a aussi « Bo Bun » près de la Cité Administrative mais 1) je ne l’ai pas encore essayé, 2) ça reste un restaurant avec des prix de restaurant. Bol & Baguettes allie enfin découvertes, sortie des sentiers battus et prix démocratiques. Inspiré de la streetfood que l’on trouve régulièrement dans les rues vietnamiennes, Thi-Y Truong a voulu amener le concept par ici en le modernisant.  Bol & Baguettes / Pic by kiwikoo. Ici, pas de fioritures, c’est  » à l’asiatique ». Les prix n’excèdent pas 7EUR et la carte est à la fois simple et variée. Elle se divise en 3 parties distinctes: les sandwichs, les soupes et le riz. Simple oui… Sauf que la variété vient dans le choix des sandwichs (Xa Xiu, poulet citronnelle, boeuf saté, …), des soupes qui sont aussi subdivisées entre les soupes vietnamiennes et les soupes chinoises (phó poulet/ boeuf-boulettes ou nouilles thaï au poulet, nouilles au canard, …) et des rice box. A cela, s’ajoutent les Bo Bun (vermicelles de riz froides accompagnées de salades, d’aromates et de viande au choix) et quelques desserts. Bol & Baguettes/ Pic by kiwikoo. En grande fan de Bo Bun, j’ai pris un Bo Bun poulet-citronnelle qui était généreux et frais. Et puisque je suis gourmande, j’ai accompagné ça de dim sum aux scampis.

Dim Sun + Bo Bun poulet-citronnelle chez Bol & Baguettes/ Pic by kiwikoo.

Dim Sun chez Bol & Baguettes/ Pic by kiwikoo.   Un petit snack qui propose enfin un choix exotique, pas cher et surtout healthy.  On peut enfin y découvrir plus que le riz sauté ou le Babi Pangang et la patronne est un joli mélange de cultures chinoise et vietnamienne qui a su voir qu’il fallait amener autre chose à Liège.

Bo Bun poulet-citronnelle chez Bol & Baguettes/ Pic by kiwikoo.

Situé rue de la Régence, le resto-snack est ouvert uniquement en journée. Les étudiants et commerçants peuvent donc en profiter. Pour ceux qui travaillent, vous pourrez y passer lorsque vous irez faire un tour en ville. C’est ce que j’ai moi-même fait un samedi à 12h entre 2 magasins et c’était juste parfait! Bol & Baguettes rue de la Régence, 23 A 4000 Liège Lundi-jeudi: 10h30 à 15h30 Vendredi et samedi: 10h30 à 17h


Poster un commentaire

LONDON In April: PART 2.

Suite de mon séjour printanier à Londres!

Ce coup-ci, vous me rejoignez dans Hyde Park que je n’avais jamais eu le temps de voir entièrement. Je l’ai fait d’un bout à l’autre en longueur et je peux vous assurer qu’il est tout sauf petit! La cloche au pied que j’ai eu en fin de journée aurait pu en témoigner… Le parc est très agréable et ne manque pas d’endroit où s’y coucher. Cependant, j’ai été un peu déçue parce que je m’attendais à des endroits fleuris, plus de jolies fontaines, des sections avec des thèmes ou isolés, etc. Pour ceux qui ont déjà visité le Retiro à Madrid ou Holland Park, ils sauront de quoi je parle. Cela dit, ça reste un splendide endroit en plein centre de Londres où on peut y trouver du calme. C’est d’ailleurs assez impressionnant d’y aller en sortant de la foule d’Oxford Street.

On va ensuite sur le Borough Market où j’ai retrouvé Lexie Blush. J’avais déjà filmé sur le Borough Market la fois passée mais ce marché est juste GE-NIAL et vaut bien un passage à chacune de mes visites. Au fait, prépare un bavoir, les risques de salive au coin des lèvres est fort probable!

Et puis je termine par un bref passage dans l’hyper-centre avec un coup d’oeil sur Leicester Square où toutes les grandes premières de films se passent, un crochet par Piccadily Circus pour finir sur Regent Street.

J’espère que ça vous plaira ou vous aidera et je vous revois la semaine prochaine avec ma dernière vidéo de mon séjour: un focus sur mes bons plans à Notting Hill.


Poster un commentaire

LONDON In April: PART 1.

ENFIN! J’ai enfin le temps de commencer à éditer tout ça!

Ca a été un peu plus chaotique que la fois passée d’un point de vue « organisation » car je ne voulais pas faire Londres jour après jour. Etant donné que j’avais un programme bien moins chargé que la dernière fois, je préférais concentrer les meilleurs moments et découvertes.

Le gros but de ce séjour-ci était de rester sur Notting Hill et ses alentours ainsi que de me balader à pieds en évitant les grandes artères le plus possible. Il y aura donc 2 parties sur Londres et une 3ème qui est un focus sur les bons plans à Notting Hill (où je dormais). J’ai trouvé ça plus simple pour vous.

Dans cette première partie, je vous emmène donc le long du canal pour arriver jusque Little Venice, à Paddington, où il est possible de prendre un bateau mouche pour se rendre à Camden. Puisque j’avais déjà fait Camden la dernière fois (et c’était drôle à faire une fois mais j’ai été très déçue de ne trouver que des bui-buis à touristes et de ne rien sentir de rock n’ roll), j’ai préféré revenir sur Westbourne Grove… Sauf que je me suis paumée… Chez les riches. Vous reconnaîtrez peut-être Westbourne Terrace que certains d’entre-vous ont peut-être vu dans un reportage de 7 à 8 sur TF1 (et par la même occasion réaliser le prix exorbitants des appartements…).

London Canal/ Pic by kiwikoo.

Je vous emmène ensuite sur Kensington Road en partant de Notting Hill. Kensington Road est une grande rue pleine de grands magasins tels que Marks & Spencer, Urban Outfitters, TopShop, un Whole Foods GEANT … C’est une superbe alternative si on ne veut pas aller dans le centre: les trottoirs sont larges mais pas bondés, les magasins grands mais sans musique qui va à fond les ballons, on passe entre les rayons facilement et du coup et les vendeurs sont bien plus disponibles pour vous renseigner. Il y a aussi un Space NK à proximité. Que demande le peuple? De plus, la promenade depuis Notting Hill jusque Kensington à pieds est très agréable.

Un énooooorme merci à Mademoiselle Robot pour tous ses tuyaux et bien plus!

 

J’espère que vous apprécierez, n’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne Youtube et je vous retrouve la semaine prochaine pour la suite!


1 commentaire

On s’essaie au mascara coloré ou pas?

Au début, le mascara coloré, ça m’évoquait surtout les années 80. Les paupières hypra-fardées, du placard de blush rose ou orange, des rouges à lèvres brillants aux couleurs vives, des cheveux mieux figés qu’un immeuble… Le mascara coloré était une couleur de plus à ce paysage, la touche too much qui la caractérisait. Un peu comme les épaulettes sur un blazer difforme. Le too much, c’était clairement le crédo de l’époque.

BUT WHAT IF… Si on ne prenait que certains points des 80’s et qu’on arrivait à les utiliser pour se sublimer? Ca pourrait marcher si tant est qu’on arrive à se sortir cette image de perroquet de la tête. Mon expérience avec le mascara bleu de chez Eyeko a d’ailleurs été un bon début. Sachant que j’ai les yeux marrons, on peut dire que j’ai un peu de pot: tout va aux yeux marrons. Les bleus et les verts devront par contre faire des choix un peu plus stratégiques ou alors devront maîtriser les combinaisons pour porter ce que bon leur semble (donc je n’amène là aucun interdit, comprenons-nous bien…) mais les marrons auront plus de facilités face aux couleurs.

Alors quand j’ai eu le bol de recevoir un mascara mauve de By Terry, la marque ayant un fameux prestige, je n’ai pas sourcillé quant à la couleur. Et puis je dois vous avouer… J’ai toujours eu un faible nostalgique pour les 80’s. Un clin d’oeil (c’est le cas de le dire) discret à cette époque de débauche et d’innocence baignée dans une réalité finalement assez maussade me fera toujours secrètement sourire.

« Growth Booster Mascara Terribly « By Terry/ Pic by kiwikoo.

 

La brosse est une brosse traditionnelle. Pas de super technologie avec une brosse en plastique qui sépare les cils et fait de la magie. Je suis d’ailleurs de plus en plus réfractaire aux brosses en plastique. On pourrait prendre ça pour un côté vieux-jeu mais en fait, j’ai déjà eu mal (littéralement, oui) avec des brosses en plastique, je trouve qu’elle n’enrobe pas assez le cil lors de son passage ou alors la formule est tellement épaisse qu’il y en a trop et là, c’est inondation de l’oeil assurée. Une bonne vieille brosse pleine de poils bien placés et donc bien gainants, moi ça me va. Non, ce qui est intéressant dans ce mascara, ce sont deux choses: la texture et la composition. J’ajouterai même la tenue.

« Growth Booster Mascara Terribly » By Terry/ Pic by kiwikoo.

 

1. La composition:

Principalement enrichi en acide hyaluronique, collagène et cires végétales douces, By Terry aime surtout mettre en avant que le mascara contient leur technologie Lumicoat qui serait un booster de volume, de longueur et d’épaisseur. A cela, on ajoute un sérum de croissance…

Des mascaras qui font des promesses, j’en ai vu beaucoup. Et beaucoup étaient… De vraies merdes, n’ayons pas peur des mots. Celui-ci est différent. Je pense que c’est un des rares mascaras qui m’a conquise dès la première utilisation: super prise des cils sans violence, glisse très bien et le produit se répartit de manière uniforme. Mes cils s’allongent directement, sont bien gainés, la brosse fait ce que je lui dis de faire, sépare assez bien les cils tout en leur donnant du volume. Le côté allongeant ne m’intéressait pas trop: j’ai déjà des cils longs. Moi je cherchais du volume plutôt. Et un mascara qui donne du volume, hormis les Lancôme et le High Impact de Clinique, j’en ai rarement retrouvés. Ici, on a bien les deux: longueur et volume. Yeah! Bingo!

2. La texture:

Sans doute très liée à la bonne composition, elle est crémeuse sans être pâteuse. Elle accroche juste bien les cils et surtout, elle ne les alourdit pas. Ha oui! Et pas un seul pâté à l’horizon! On a même l’impression de les hydrater en fait, comme si on les enrobait d’une couche protectrice. Elle est donc très confortable tant à l’application qu’au fil de la journée.

3. La tenue:

NI-CKEL si tant est que vous le laissez bien sécher avant d’aller vous poster au sommet d’un pont par temps de tempête (je parle en connaissance de cause OUAIS). A moins que vous ne pleuriez du coin de l’oeil à cause du vent (non, on ne pleure pas à cause d’un mec, c’est interdit!), il tient très bien, ne coule pas pendant la journée et reste confortable. La cerise sur le gâteau: il se démaquille très facilement. Pas besoin de 3000 passages de coton et / ou de 2min de frotti-frotta entre vos doigts chargés d’huile démaquillante, il part avec une facilité déconcertante qui contraste avec sa longue tenue pendant toute une journée.

Au niveau de la couleur, jusqu’à maintenant (et ça fait 2 mois que je l’utilise au moins), seules deux personnes ont remarqué clairement le mauve. Et ces deux-là me regardaient de profil au moment où elles l’ont vu (voir photo ci-dessous). Sinon, je trouve qu’il reste assez discret. Il aide aussi fortement à faire ressortir le marron (le mauve et le brun sont des couleurs complémentaires et le mauve ajoute de l’intensité au brun des yeux) de mes yeux sans pour autant passer pour une punk anarchiste. Et non, si vous connaissez, ça ne fait pas du tout le même effet que sur Abby dans « Côte Ouest ». C’est pigmenté juste ce qu’il faut, fait son effet là où il faut et vit sa petite journée discrètement!

Nan mais regarde comme ça éclaircit la couleur de l’iris! Ca, c’est un côté que j’adore dans le maquillage: arriver à sublimer des atouts déjà présents sur le visage.

« Growth Terrybly Mascara » By Terry/ Pic by kiwikoo.

 

Après quelques mois, je peux aussi affirmer que mes cils me semblent bien plus « forts ». Je ne sais pas si le sérum de croissance a réellement fonctionné parce que je ne l’utilise pas tous les jours mais une chose est certaine: il prend soin de mes cils, ne les abîme pas, mes cils ont un meilleur galbe au naturel depuis que je l’utilise et ils me semblent aussi un peu plus épais.

En gros, du win-win: soin et pigmentation bien dosée pour une application et un démaquillage fingers in da nose, une tenue plus qu’honorable pour un non-waterproof et des actions sur le long terme. « Juste » un « petit » bémol: son prix. 36EUR pour 8ml, ça fait mal au pet, je vous l’accorde. MAAAAAIS… Je suis bien capable de me l’acheter une fois que celui-ci sera terminé parce que MOUARF! Il est sacrément bon!

Le Growth Terrybly Mascara (le mien est en « Purple Success 04″ mais il existe aussi en noir, brun, bleu électrique, bleu marine et grenat) ou Mascara Sérum Haute Croissance de By Terry est disponible chez ICI Paris XL.


5 Commentaires

Hoctavius: ça crée à Liège!

Bloguer peut quelques fois avoir des côtés négatifs tels que la compétition, la redite, le manque d’originalité, le sponsoring à outrance, etc. Il y a aussi d’autres côtés positifs comme recevoir des produits, aller à des évènements,… Ce côté un peu paillettes et glamour qui est très attrayant dans les blogs, vous voyez? Ce qui est un peu moins évident et moins expliqué, c’est tout un réseau qui se cache « derrière les réseaux » en fait. Les rencontres étonnantes que l’on peut faire grâce à un blog et qui peuvent devenir les plus riches de votre vie par exemple. « Profiter » du regard des autres et des pistes sur lesquels ils peuvent nous envoyer, s’ouvrir à un nouveau graphisme, une nouvelle identité, … Et des découvertes comme ça, celles qui nous caressent le coeur et les yeux, je pense que ce sont celles-là qui sont un réel moteur au partage.

Hoctavius/ Pic by Menaa.

Grâce au blog, j’ai donc fait de superbes rencontres qui m’ont menée à connaître d’autres personnes et d’autres projets. Ce que je retiens de ça, c’est énormément de générosité. Et c’est grâce à un petit ange rencontré via Instagram que j’ai donc pu découvrir Hoctavius.

Hoctavius/ Pic by kiwikoo.

Hoctavius, c’est en fait Cécile, une jeune parisienne débarquée à Liège dans le cadre de ses études et touche à tout. Sous ses allures toutes frêles, elle a un sacré caractère, et du haut de ses 20 et quelques années, elle sait déjà bien mener sa barque. Elle a commencé à créer ses propres bijoux très tôt. D’abord pour elle-même, puis des amies… Pour finalement intéresser un public beaucoup plus large. Et vous savez que moi, une petite jeune, qui crée, et se bouge les fesses, ça me parle. Beaucoup.

Hoctavius/ Pic by kiwikoo.

Hoctavius/ Pic by Menaa.

Suite à un succès grandissant, cette étudiante a pris les devants et a donc créé une boutique éphémère sur le net. Soucieuse d’offrir des bijoux de qualité, elle est aussi passée du laiton aux matières plus nobles et durables: du plaqué or et argent pour ses superbes créations simples et épurées pourvues d’une belle identité légèrement colorée et géométriques.

Hoctavius/ Pic by Menaa.

C’est donc du 1er au 8 mai que vous pourrez passer commande sur le web! Les liégeoises ont même un peu de chance ce coup-ci puisqu’elle est également vendue pendant toute la période d’ouverture du concept store First Face. Vous pourrez donc avoir l’opportunité d’essayer tout ça là-bas!

 

– Site Web (et donc, e-shop): Hoctavius
– Facebook d’Hoctavius.


4 Commentaires

London Beauty Haul. *Vidéo*

CA Y EST! Je vous montre enfin ce que j’ai trouvé d’intéressant à ramener de Londres!

Je n’en pouvais plus de ne rien pouvoir montrer. Je n’avais pas réalisé que du coup, ça impliquait aussi de ne pas vous montrer ce que j’utilise désormais quasi quotidiennement.

Bref! Sur ce coup, j’ai donc fait une grosse partie « drugstore » et une autre composée d’un seul et unique produit plus « de luxe ». Puisque j’y suis restée une bonne semaine, j’ai pu farfouiller, essayer des échantillons et me faire une idée sur place sans être trop précipitée. Evidemment, j’ai déjà en tête d’autres futurs achats.

Il y aura un de mes achats qui sera à gagner pour les 7 ans du blog fin juin-début juillet mais je me tais encore sur ce que ce sera. J’espère bien avoir le temps de faire un ou deux tutoriels avec histoire que vous puissiez voir ce qu’ils ont dans le ventre avant que je n’organise le concours.

Comme d’habitude, n’hésitez pas à allez voir la vidéo sur Youtube plutôt qu’ici: je donne encore pas mal d’info dans la barre d’infos Youtube.

 

En ce qui concerne les adorables cocottes dont je vous parle dans la vidéo, pour Lexie Blush tu peux cliquer ICI pour sa chaîne Youtube et LA pour son blog. Concernant Mona de Rose Cocoon, c’est par LA pour son blog. Mais t’es prévenu(e), ça va faire frétiller ta carte de banque!

Si tu as aimé ma vidéo, n’hésite pas à cliquer sur le pouce en l’air sous la vidéo lorsque visionnée sur Youtube! Et si tu veux, tu peux aussi t’abonner à ma chaîne, c’est par ICI!


Poster un commentaire

De l’été en Belgique… Et ailleurs.

Il y a quelques temps, j’ai pu assister à une journée presse organisée par l’agence Best PR. Best PR est une petite agence comme je les aime où le contact humain prime et qui, en plus, représente beaucoup de marques belges. Je ne parle pas souvent des journées presse en fait. Soit parce que je n’ai pas le temps (ou l’envie) d’y aller, soit parce que ce sont des articles qui ressemblent beaucoup à des publi-postages. Ici, je fais donc une exception parce que j’estime que l’agence en vaut la peine. Tout reste très humain, souriant et chaleureux. Et moi, j’aime ça.

Donc voilà les quelques nouveautés de cet été pour des marques telles que Myrine, Jolly Sox, Comme un R de Rock, Oliver Strelli, Chirs Alexxa (une liégeoise!), Ice Watch, Vela Lingerie,… Un petit résumé de mon passage par chez eux en somme!

So Basic/ Pic by kiwikoo.

 

Jupe Myrine – T-shirt de Comme un R de Rock/ Pic by kiwikoo.

 

JollySox/ Pic by kiwikoo.

 

Best PR/ Pic by kiwikoo.

 

Chris Alexxa/ Pic by kiwikoo.

Oliver Strelli/ Pic by kiwikoo.

 

Oliver Strelli/ Pic by kiwikoo.

Best PR/ Pic by kiwikoo.

 

Collaboration Ice Watch- Swarovski/ Pic by kiwikoo.

 

Ice Watch Chamalow/ Pic by kiwikoo.

Comme un R de Rock/ Pic by kiwikoo.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 448 autres abonnés